Ocnus.Net
News Before It's News
About us | Ocnus? |

Front Page 
 
 Africa
 
 Analyses
 
 Business
 
 Dark Side
 
 Defence & Arms
 
 Dysfunctions
 
 Editorial
 
 International
 
 Labour
 
 Light Side
 
 Research
Search

Africa Last Updated: Jun 13, 2018 - 9:54:52 AM


Après l’acquittement de Bemba par la CPI, l’espoir des partisans de Gbagbo
By Anna Sylvestre-Treiner, Jeune frique 12 juin 2018
Jun 12, 2018 - 3:19:56 PM

Email this article
 Printer friendly page

Alors que la Cour pénale internationale vient de les autoriser à plaider le non-lieu, les défenseurs de l’ex-président ivoirien espèrent que le procès de Laurent Gbagbo suivra le même destin que celui de l’ancien vice-président congolais.

Bien au-delà des frontières de la République démocratique du Congo, l’écho de l’acquittement surprise de Jean-Pierre Bemba, vendredi 8 juin, a résonné jusqu’en Côte d’Ivoire. Dans le pays de Laurent Gbagbo, les partisans de l’ancien président ivoirien « jubilent » depuis le verdict de la Cour pénale internationale (CPI), assure l’un des porte-parole de son parti, Boubacar Koné.

 

Lueur d’espoir

Après avoir condamné Jean-Pierre Bemba à 18 ans de prison en 2016, la Cour pénale internationale a en effet prononcé l’acquittement de l’ancien vice-président congolais en appel. « On se dit souvent que lorsque quelqu’un va à la Cour pénale internationale, il n’en revient jamais. Alors cet acquittement, c’est une lueur d’espoir pour nous », témoigne Agenor Youan Bi, l’un des jeunes militants de la mouvance de Laurent Gbagbo.

Arrêté en avril 2011 au terme de plusieurs mois d’une crise post-électorale qui a fait plus de 3 000 morts et transféré sept mois plus tard à La Haye, l’ancien président ivoirien fait face aux juges de la CPI depuis janvier 2016. Un procès que ses proches estiment « politique » et « illégitime. » « Pour nombre de nos militants, l’acquittement de Bemba signifie que le retour de Gbagbo est proche, mais à la direction du parti, nous sommes plus prudents. La personnalité, le parcours et l’histoire de Bemba n’a rien à voir avec ceux de l’ancien président. Cette décision prouve que la CPI est capable de dire le droit et en cela, c’est un nouveau signal positif mais nous n’en serons convaincus qu’à la libération de notre leader. Une hirondelle ne fait pas le printemps ! », estime Boubacar Koné.

Jurisprudence

Cette décision intervient alors que la CPI vient d’accepter que les avocats de l’ex-président ivoirien plaident le non-lieu. Après que l’audition des 82 témoins du bureau du Procureur et plusieurs mois d’interruption de procès, la défense a jusqu’au 20 juillet pour présenter par écrit pourquoi, selon eux, il n’y a pas suffisamment de preuves pour condamner Laurent Gbagbo pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Une thèse qu’ils défendront ensuite lors de la prochaine audience, le 10 septembre prochain. Cette procédure, qui n’avait jusque-là été autorisée que lors du procès du kényan William Ruto en 2016, intervient alors que plusieurs témoins à charge ont peiné à convaincre.

« Le point commun entre les affaires Bemba et Gbagbo, c’est que dans ces deux procédures, il y a un déficit d’éléments de preuve », estime Maître Habiba Touré, l’une des avocates de Laurent Gbagbo, espérant que l’acquittement de l’ex vice-président kényan fera « jurisprudence ».

Les organisations des droits de l’homme, elles, ont regretté cette décision mettant en cause, selon elles, la crédibilité de la CPI.


Source:Ocnus.net 2018

Top of Page

Africa
Latest Headlines
1 year after Mugabe fall, Zimbabwe asks 'what has changed?'
Zimbabwe's Chiwenga implicated in deadly post-election violence
Do Russian-African Relations have a future?
Biya needs to devise a monumental shift if Cameroon is to turn the corner
How the First World War rewarded white South Africans, but not black compatriots
A look back in history provides fresh insights into Rwanda today
'Queen Bee' company to supply Zimbabwe with 1.6 billion litres of fuel
Congo: Diamonds Are For Never
Machine à voter en RDC : l’UDPS de Félix Tshisekedi fait-elle désormais bande à part ?
A wind of change in the Horn of Africa will reach Europe’s shores