Ocnus.Net
News Before It's News
About us | Ocnus? |

Front Page 
 
 Africa
 
 Analyses
 
 Business
 
 Dark Side
 
 Defence & Arms
 
 Dysfunctions
 
 Editorial
 
 International
 
 Labour
 
 Light Side
 
 Research
Search

Africa Last Updated: Aug 13, 2019 - 11:16:28 AM


Côte d’Ivoire : le parti de Charles Blé Goudé tiendra son premier congrès le 17 août
By Jeune Afrique, 10 août 2019
Aug 12, 2019 - 3:16:26 PM

Email this article
 Printer friendly page

Le mouvement de Charles Blé Goudé devenu un parti, le Cojep, va tenir son premier congrès le 17 août à Abidjan.

« Le congrès débute le 17 août par une fête populaire à la place CP1 de Yopougon », une commune d’Abidjan, a déclaré à l’AFP  Charles Blé Goudé, joint au téléphone depuis Abidjan à la Haye, où il réside depuis son acquittement par la Cour pénale internationale, dans l’attente d’un éventuel appel de la procureure.

« Quel Cojep pour une Côte d’Ivoire libre et démocratique? » est le thème dont devraient débattre les participants au congrès. Ils pourront écouter par vidéo-conférence un message de Charles Blé Goudé, en liberté sous condition après cinq ans de prison.
Ambitions présidentielles

Le congrès, prévu pour s’achever le 18, « pourrait désigner Charles Blé Goudé comme président du Cojep et lui donner mandat de participer aux futurs scrutins, y compris à la présidentielle de 2020 », a expliqué Boidi Amon, un militant venu de Belgique pour y participer.
à lire Côte d’Ivoire – Charles Blé Goudé : « Je marche la tête haute et j’ai les mains propres »

L’ancien chef controversé des Jeunes Patriotes de Côte d’Ivoire se voit un destin présidentiel dans son pays. « Un jour, j’aimerais diriger mon pays. Mais j’ai tout mon temps. Je sais que la Côte d’Ivoire m’attend », avait déclaré à Jeune Afrique ce fidèle de l’ex-président ivoirien Laurent Gbgabo – également acquitté par la CPI.

Dans les années 2000, Charles Blé Goudé fut surnommé « le général des rues » pour sa capacité à mobiliser les partisans de Laurent Gbagbo, à travers le mouvement des Jeunes patriotes notamment, souvent qualifié de milice. Ses détracteurs le considèrent comme un de ceux qui ont contribué à la montée de la tension en Côte d’Ivoire dans la décennie 2000, qui a culminé en 2010-2011 dans les violences post-électorales ayant fait plus de 3 000 morts.


Source:Ocnus.net 2019

Top of Page

Africa
Latest Headlines
Les États-Unis demandent à Félix Tshisekedi d’arrêter les Généraux John Numbi, Delphin Kahimbi et Tango fort
The people crunch
Le Bénin annonce le retrait des réserves de change du franc CFA qui se trouvent en France
Two Years After Mugabe’s Fall, Zimbabwe Returns to the Abyss
Franc CFA: avec l’annonce de Patrice Talon, «c’est un tabou qui est brisé»
Mali: Islamic Politics
Eva Joly balance tout sur la Françafrique
EU targets fragile West African fish stocks, despite protection laws
In Central African Republic, rebels fight on as peace deal falters
Why Mozambique Is Outsourcing Counter-Insurgency to Russia: Hidden Loans and Naval Bases