Ocnus.Net
News Before It's News
About us | Ocnus? |

Front Page 
 
 Africa
 
 Analyses
 
 Business
 
 Dark Side
 
 Defence & Arms
 
 Dysfunctions
 
 Editorial
 
 International
 
 Labour
 
 Light Side
 
 Research
Search

Africa Last Updated: Mar 18, 2017 - 11:59:54 AM


LE PLAN COMMUN ENTRE LA FRANCE, LONU, LE RDR ET LA CPI CONTRE LE CAMP GBAGBO SE CONFIRME PAR LES PROCES, A ABIDJAN ET A LA HAYE
By af2050, March 16, 2017
Mar 17, 2017 - 10:42:58 AM

Email this article
 Printer friendly page

Il n’y a aucune base juridique aux spectacles qui se déroulent en Côte d’Ivoire et à la CPI. Ces procès conjoints, font office d’une « justice des vainqueurs » et met en exergue le complot entre la France, l’ONU-le RDR et la CPI, contre le camp Gbagbo et les Ivoiriens. Qui à travers le monde aurait oublié l’attaque rebelle du 19 Septembre 2002, la gestion de cette longue rébellion par le Président Gbagbo pendant dix ans et la guerre postélectorale initiée par Dramane et Soro? Qui ne sait pas que ces crises ont été cautionnées par la France, l’ONU, la Communauté Internationale et la CPI? Qui ignore que la rébellion des frères du Nord a été concoctée en collaboration avec le Burkina Faso comme base arrière? Comment se fait-il qu’en 2006, Blaise Compaoré dont les actes auraient pu être considérés comme une déclaration de guerre à la Côte d’Ivoire, savait déjà que le Président Laurent Gbagbo serait transféré à la CPI?

Conséquences de ce complot ourdi; les institutions de la Côte d’Ivoire ont été vandalisées, les agences de la BECEAO des zones CNO ont été braquées, des vies humaines ont été détruites et le pays est aujourd’hui envahi par des bandes armées Burkinabées et étrangères qui accompagnent le projet du pillage des ressources du pays. Toute cette chienlit qui a été installée en Côte d’Ivoire, l’a été pour les intérêts d’un seul homme: Alassane Dramane Ouattara.

Dès sa prise du pouvoir, Dramane Ouattara annonça « une réconciliation nationale » pour certainement rassurer ses alliés de l’ombre et bailleurs de fonds. Sept ans après, tous constatent que Dramane a échoué dans tous les domaines. Plus particulièrement concernant la réconcilier, son échec est dû à sa mauvaise foi, à son manque de volonté politique à poser des actes concrets et à sa politique de rattrapage ethnique et clanique.

 

En outre, son manque de sympathie envers les exilés du Ghana et d’ailleurs et sa politique des naturalisations par déclaration des apatrides, ont révélé sa haine viscérale envers les Ivoiriens de souche. Il est donc évident qu’une Côte d’Ivoire réconciliée avec ses fils et filles revenus de l’exil et libérés des geôles du régime, ne favoriserait pas le PLAN COMMUN de Dramane et de ses alliés.

En effet, nombreux sont ceux qui assistent aujourd’hui, stupéfaits à la réconciliation entre les frères du Nord. Ils enterrent leurs haches de guerre pour préparer la succession de Dramane Ouattara à l’élection présidentielle de 2020 dans le seul but de consolider leur dynastie mandingue. Amadou Soumahoro (cimetière), Secrétaire General du RDR l’avait ouvertement exprimé en ces termes: « nous avons intérêt à saisir ce pouvoir avec les deux mains pour ne pas le perdre sinon nous risquerons de nous retrouver en exil avec nos femmes et nos enfants…»

Diviser pour mieux régner

Certains Ivoiriens continuent de se demander par quelle magie Dramane Ouattara a-t-il réussit à diviser les parties politiques Ivoiriens: le MFA, le PDCI et le FPI? Il est allé plus loin à dresser les Sudistes contre les Nordistes par sa politique de rattrapage qui risquera tôt ou tard d’avoir des conséquences à court et à long terme. C’est dans une Côte d’Ivoire divisée, muselée et ingouvernable, où la grogne sociale est volcanique que le FMI, l’allié et financier principal de Dramane Ouattara lui a inventé une croissance économique à deux digits, qui en réalité ne se vit pas sur le terrain et ne profite point aux Ivoiriens. Les vrais économistes savent que la croissance économique se génère sur le terrain par un peuple en paix, au travail pour produire des richesses avec les ressources disponibles. La croissance économique n’est pas soumise à une invention de chiffres par des bureaucrates à Washington. La croissance économique d’un pays ne se crée pas avec un peuple déplacé ou refugié dans son propre pays, non plus avec des milliers d’exilés, ou de prisonniers, encore moins avec des envahisseurs étrangers ou apatrides qui n’ont aucune familiarité avec la production des produits locaux.

Le plan commun

La France colonisatrice qui ne peut subsister sans ses anciennes colonies et qui a toujours empêché les peuples Africains de choisir leurs propres dirigeants, a misé gros pour installer Dramane Ouattara au pouvoir pour assurer ses arrières. Le génocide des Wê, les massacres à travers le pays, les expropriations des plantations et les occupations anarchiques des forêts classées du Mt Péko, de Sassandra et d’ailleurs par des bandes armées Burkinabés et étrangères corroborent cette thèse. Le plan était de massacrer les Ivoiriens, contraindre les survivants à l’exil et emprisonner les intellectuels et les militaires. Ensuite, Dramane devait former un gouvernement CEDEAO. Il devait ensuite mettre en place une parodie de justice pour non seulement accuser les victimes des crimes que leurs mercenaires auraient commis. Ces procès devaient ensuite justifier les condamnations farfelues des responsables de l’armée et des anciens dirigeants qui refuseraient de faire allégeance au régime, à des peines allant de 20 ans à la prison à vie.
L’autre procès de la Haye qui n’est autre qu’une extension du plan commun, aurait pour but de distraire le monde et détourner l’attention des Ivoiriens sur les grands enjeux du pays car préoccupés par ces procès fantaisistes, les apatrides qui arriveraient en masse pourront s’installer dans les forêts sans inquiétude.

La Côte d’Ivoire aux enchères !

Il se déroule un phénomène bizarre et étrange en Côte d’Ivoire que beaucoup ont du mal à expliquer. Le gouvernement Ouattara annonce à grande pompe une croissance économique à 2 digits mais la Côte d’Ivoire est incapable d’investir dans les projets nationaux. Le paradoxe est que le Maroc qui a une croissance de moins de 2% devient le plus grand investisseur en Côte d’Ivoire aujourd’hui. Le Roi Mohammed VI du Maroc risque d’avoir son 2eme bureau à Abidjan où il séjourne régulièrement. Les Marocains, les Libanais et des gens de la sous-région arrivent chaque jour en Côte d’Ivoire pour acheter des domaines. Des nationaux sont délocalisés au quotidien par des hommes d’affaires qui ont acheté des terres qui sont même des patrimoines de famille. Avec une accalmie fictive et des revendications généralisées, Dramane dit que la paix est revenue dans le pays. Quel est ce dirigeant qui brade son pays au détriment de son peuple qu’il pousse à la mendicité, à la prostitution et à l’esclavage en le maintenant dans une pauvreté abjecte?

L’alliance RDR-France-ONU-CPI

Les occidentaux ne coopèrent jamais avec des autochtones et des nationaux dans un pays qu’ils convoitent. Ils collaborent avec des gens qui n’ont aucun attachement avec ce pays afin de mieux l’exploiter au profit de leurs compagnies multinationales. Ces apatrides qu’ils y déversent, comme dans le cas de la Côte d’Ivoire, servent de main-d’œuvre docile. Laurent Gbagbo étant un nationaliste et Blé Goudé, un Patriote, deviennent des auteurs de crimes contre l’humanité alors que les rebelles sanguinaires sont protégés par la CPI et leurs crimes, couverts.

Ce procès de la CPI est une distraction et une honte pour la Justice mondiale car en toute procédure juridique, lorsque deux parties ont eu à s’affronter, la cour est dans l’OBLIGATION d’interpeller les deux parties si elle est soucieuse de rendre justice. Ce que fait la CPI, c’est du jamais vu.

Ivoiriens Ivoiriennes, voici les projets que les ennemis de la Côte d’Ivoire ont concoctés pour votre bonheur. A vous d’en juger. Cependant, il est important de retenir ceci:

Les procès conjoints d’Abidjan et de la Haye sont la preuve du complot entre la France, le RDR, l’ONU et de la CPI contre le Président Gbagbo, les Ivoiriens et la Côte d’Ivoire.

Ce sont des procès politiques et non juridiques; alors la libération de tous nos prisonniers, de la Côte d’Ivoire et de la Haye, dépendra de vous.

Les plans que votre CREATEUR a formulés pour vous, sont des plans de bonheur et de prospérité. Soyez fortifiés car il ne permettra jamais que vos ennemis vous arrachent votre pays. Dans cette atmosphère d’incertitude, soyez fortifiés car votre CREATEUR n’a pas encore dit son dernier mot.


Source:Ocnus.net 2017

Top of Page

Africa
Latest Headlines
Moise Katumbi et Felix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila
Togo's opposition boycotts constitutional reform vote
The trade in body parts of people with albinism is driven by myth and international inaction
Equatorial Guinea, Burkina Faso ink LNG MoU
Zimbabwe's gold exports increase
Why the path to longer and healthier lives for all Africans is within reach
Constat et propositions de Mamadou Koulibaly
Fears over Ethiopian dams costly impact on environment, people
Quand les Forces nouvelles se rebellent
Tanzania: Govt Confiscates U.S.$29.5million Diamond Destined for Belgium