Ocnus.Net
News Before It's News
About us | Ocnus? |

Front Page 
 
 Africa
 
 Analyses
 
 Business
 
 Dark Side
 
 Defence & Arms
 
 Dysfunctions
 
 Editorial
 
 International
 
 Labour
 
 Light Side
 
 Research
Search

Labour Last Updated: Jul 13, 2017 - 10:47:31 AM


Cote d'Ivoire : la greve "illimitee" a Petroci reconduite
By Baudelaire Mieu et Claire Rainfroy, Jeune Afrique 11/7/17
Jul 12, 2017 - 11:22:46 AM

Email this article
 Printer friendly page

Des syndicats de la Société nationale d’opérations pétrolières de Côte d’Ivoire (Petroci) ont reconduit leur grève "illimitée" pour dénoncer la "violation du code du travail" et exiger la mise en place d'un plan de sauvegarde de l'emploi en prévision des opérations de restructuration de l'entreprise publique.

Le mouvement social se poursuit au sein de Petroci. Entamée le 29 juin dernier, la grève « illimitée » a été reconduite en assemblée générale lundi 10 juillet à l’appel du Syndicat national des entreprises pétrolières de Côte d’Ivoire (Syntepci).

« Le gouvernement a décidé de céder certains secteurs de l’entreprise dans le cadre de sa restructuration. Nous ne pouvons pas nous y opposer, mais nous voulons qu’un plan de sauvegarde de l’emploi soit mis en place », explique Ange-Didier Koutouan, porte-parole du personnel et membre du Syntepci.

Crainte de « licenciements brutaux »

« Les salariés ne font pas confiance à la direction et craignent des licenciements brutaux », poursuit le syndicaliste, qui estime que le mouvement pourrait se durcir « si les autorités ne prennent pas des dispositions pour améliorer la gestion du dossier ».

Depuis le début du mouvement social, syndicalistes et membres de la direction de Petroci ont été reçus par le ministère de l’Emploi pour ouvrir les discussions. Un dialogue rompu par les syndicats, échaudés par la mise en place d’un cahier de pointage et par le remplacement des employés grévistes par des agents temporaires. Des « dispositions contraires au droit de grève », estime Ange-Didier Koutouan.

« Aucun plan social n’est prévu »

« Les discussions se poursuivent et nous ne sommes pas opposés à la négociation, mais les grévistes doivent respecter le service minimum exigé par la loi », estime une source proche du dossier au sein de la direction contactée par Jeune Afrique. « Aucun plan social n’est prévu dans la restructuration en cours. Le conseil d’administration n’a encore rien décidé dans ce sens. Certains membres du personnel rejoindront les nouvelles entités à créer avec tous leurs avantages », poursuit cette source.

Affectée par la chute des cours du pétrole et une dette conséquente, l’entreprise publique – qui emploie un millier de personnes dans le pays – s’est lancée dans une vaste restructuration, matérialisée par la cession de son réseau de stations-service et la réduction de ses effectifs.

Chargé de redresser Petroci, Ibrahima Diaby, nommé directeur général en décembre 2015, n’en est pas à son premier conflit social. Début 2016, le licenciement d’une quarantaine d’employés – dont plusieurs cadres – avait provoqué une grève dans l’entreprise publique.


Source:Ocnus.net 2017

Top of Page

Labour
Latest Headlines
Coal union gets the green light to strike
The Untold Story of How Immigrants Turned the Wobblies into a Global Force
Trump's Sleight of Hand Will Bring Ruin to American Workers
Federal agencies used port trucking companies with labor violations
Some Kids Are Not Orphans Because Of This: How Unions Are Keeping Workers Safe
Unions at Romanian car producer Dacia prepare massive protest
Romanian largest union organization prepares for general strike
AFL-CIO Must Shine Light on Past Foreign Policy, Activists Say
Pope Francis: Labor unions are essential to society
GOP Law Fails to Break Iowas Largest Public-Sector Unions